| Bota Bota, spa-sur-l'eau

Bota Bota

Portrait d’employée: Marie-Claude C.

Ce portrait s’inscrit dans une série que nous réalisons chaque mois, afin de célébrer la pluralité et l’inclusion que le Bota Bota souhaite continuer à promouvoir.

« Je pense qu’à ma retraite, je vais faire un DEP en pâtisserie ou en boulangerie pour m’occuper… et travailler avec du beurre », me confie Marie-Claude, dans un éclat de rire.

Alors qu’elle vante les mérites de ce condiment aux valeurs grasses sur les mains, je trouve qu’elle représente son poste à merveille. Responsable aux achats au Bota Bota depuis plusieurs années, Marie-Claude est constamment à l’affût des nouveautés. Ayant travaillé auparavant chez L’Oréal puis Avon, elle s’est retrouvée un peu par hasard plongée dans le monde des cosmétiques à la sortie de son BAC en gestion de logistique.

Mère de deux garçons aujourd’hui adolescents, elle me raconte son amour pour les enfants. « J’avais appliqué pour être éducatrice spécialisée dans le domaine de la petite enfance, mais je suis tombée enceinte à ce moment-là. Mon besoin d’être avec des enfants a finalement été comblé avec les miens », résume-t-elle avec douceur.   

L’étape de la maternité se juxtapose à celle de son arrivée au Bota Bota, alors que celui-ci ouvre ses portes. Amie de longue date de Geneviève, celle-ci lui offre un poste à temps partiel pour commencer. « J’adorais l’univers du spa, c’est Geneviève qui m’a initiée, ma première fois a été avec elle. Mon poste a été construit sur mesure, et ensuite il a changé avec le temps. »

« J’ai une très grande patience, et j’ai toujours eu ce côté maternel… J’aime me sentir utile. » Il va sans dire que ce sentiment est quotidien au bateau, car s’occuper des achats majeurs ou de dernière minute est une ritournelle sans lendemain. C’est le côté entrepreneurial de son rôle qui lui plaît le plus, car il lui permet de découvrir de nouvelles avenues pour continuer de faire vivre le Bota Bota comme un lieu inusité.

Marie-Claude est toujours éblouie par la vue et le lieu du bateau. Avec le temps, elle apprécie l’évolution de l’offre de service, autant au niveau des soins esthétiques que de la massothérapie. « On essaye de suivre la tendance et on y arrive ! On souhaite toujours bonifier l’expérience des passagers lorsqu’ils viennent ici. Et on s’ajuste toujours pour leur offrir le meilleure qualité prix. »

Autres articles
Bota Bota
Le Bota Bota nommé SPA d'excellence
Bota Bota
Portrait de l'équipage: Kareem A
VOIR PLUS D'ARTICLES