Portrait de l'équipage: Maël B. | Bota Bota, spa-sur-l'eau

PROMOTION | Réservez un massage ou un soin de 90 ou 120 minutes du lundi au jeudi et recevez un rabais de 30 minutes. En savoir plus.

Bota Bota

Portrait de l’équipage: Maël B.

« J’ai toujours vécu au bord de l’eau, je suis sur l’eau depuis tout petit », livre Maël B., Superviseur maintenance et mécanique du bâtiment au Bota Bota depuis presque deux ans. Né en France, à Gap, il grandit à Marseille où la mer l’accueille à bras ouverts.

« À l’origine je suis officier de marine marchande, donc la personne qui conduit le bateau jour et nuit sous principe de rotation avec une équipe pendant 8h par jour. » Entretien esthétique, sécurité à bord, maintenance de la machine… la liste des tâches est longue. « C’est une ville sur l’eau !  Il faut gérer la production de l’électricité, mais aussi la gestion de l’eau douce et de l’eau usée, garder un œil sur les frigos pour les vivres s’il y a des passagers… Une vraie ville flottante. »

Il opère notamment à bord de bateaux de croisière, mais aussi de gaziers, qui transportent littéralement du gaz à l’état liquide. « Je ne me voyais pas faire être chose qu’être sur l’eau. Je trouvais que c’était le métier parfait, car je pouvais utiliser mes dix doigts ! »

Afin de faire ce métier, il intègre une école pendant 5 ans. « Dès la première année, ils te font naviguer quelques mois après le début. Au moins, tu es fixé pour savoir si tu aimes ça ou pas ! », ajoute-t-il en riant.

Marié à une Canadienne et nouvellement papa, ils décident de larguer les amarres vers Montréal. « Ne pas être là 6 mois dans l’année devenait compliqué. Une offre d’emploi s’est présentée pour ma femme et on s’est dit que c’était la suite. »

Il trouve à son tour une place au Bota Bota, un signe du destin, l’eau n’est jamais très loin. « Quand tu es sur un bateau, tu es obligé de faire un peu de tout. Au Bota Bota c’est la même chose, je trouve ça quand même cool. Il y a beaucoup d’attraits à travailler ici. »

Ses parents quant à eux sont à la retraite dans les Caraïbes depuis 5 ans, son petit frère est marin et son grand frère habite au bord de l’eau.« Il n’y a pas mieux que Marseille, la ville, le bord de mer, le grand soleil et la bonne chaleur ! Mais il y a d’autres choses ici, c’est ce que je me dis tout le temps.. »

Autres articles
Bota Bota
Portrait de l'équipage: Jaden P.
Bota Bota
Démystifier l'immersion dans l'eau froide
VOIR PLUS D'ARTICLES