Veuillez noter que notre circuit d'eaux et notre restaurant seront fermés à partir du 2 octobre. Nos soins de massothérapie et esthétique sont toujours disponibles pour la réservation.
Veuillez noter que notre circuit d'eaux et notre restaurant seront fermés à partir du 2 octobre. Nos soins de massothérapie et esthétique sont toujours disponibles pour la réservation.
Veuillez noter que notre circuit d'eaux et notre restaurant seront fermés à partir du 2 octobre. Nos soins de massothérapie et esthétique sont toujours disponibles pour la réservation.
Veuillez noter que notre circuit d'eaux et notre restaurant seront fermés à partir du 2 octobre. Nos soins de massothérapie et esthétique sont toujours disponibles pour la réservation.
Veuillez noter que notre circuit d'eaux et notre restaurant seront fermés à partir du 2 octobre. Nos soins de massothérapie et esthétique sont toujours disponibles pour la réservation.
Veuillez noter que notre circuit d'eaux et notre restaurant seront fermés à partir du 2 octobre. Nos soins de massothérapie et esthétique sont toujours disponibles pour la réservation.
Veuillez noter que notre circuit d'eaux et notre restaurant seront fermés à partir du 2 octobre. Nos soins de massothérapie et esthétique sont toujours disponibles pour la réservation.
Veuillez noter que notre circuit d'eaux et notre restaurant seront fermés à partir du 2 octobre. Nos soins de massothérapie et esthétique sont toujours disponibles pour la réservation.
Veuillez noter que notre circuit d'eaux et notre restaurant seront fermés à partir du 2 octobre. Nos soins de massothérapie et esthétique sont toujours disponibles pour la réservation.

Ambassadeurs

Survol sur l’année de Lysanne Richard

Le temps, la seule unité dont on ne contrôle la mesure. Le temps c’est bel et bien lui le maître, on ne peut le dicter, nous devons le suivre. Il est stable et constant, il est précis au quart de tour, de seconde en seconde, il ne se pose pas de question, il file…

Parfois nous aimerions le ralentir, nous cherchons tant à remplir chacune de ses cases, que nous prenons du retard sur lui.

Souvent, nous vivons des moments tellement beaux, touchants, si intenses. Souvent nous aimerions le mettre sur pause, y rester figer pour le savourer, juste un peu plus longtemps.

Avec ce temps qui passe nous aimerions avoir la chance de revenir en arrière, certains voudraient pouvoir le recommencer. Mais le temps lui, peu importe ce que nous en pensons, il continue son chemin et avec lui il nous emporte, nous, nos jours et nos années.

Certaines périodes, nous avons du mal à vivre à son rythme. Nous tentons de prendre de l’avance, nous planifions, nous projetons. Nous oublions à quel point, celui-là, celui de la seconde dernière; celui même qui a débuté, au moment où vous lisiez les premiers mots de ce texte, ce temps-là, est déjà dernière nous…

Aujourd’hui je prends un instant de notre présent pour faire un retour sur le passé que vous lirez dans un futur rapproché ! Pourquoi pas un hymne au moment présent à savourer en ce début d’année ?

Je suis plongeuse de haut vol. Je m’élance, d’une vingtaine de mètre de haut, dans le vide. Une des raisons qui me pousse à me jeter dans les airs, c’est la création des secondes. C’est la liberté de l’envol. C’est ma façon à moi, de mettre mon temps en suspension. Quand je vole, je suis complètement emportée dans une autre dimension, une dimension où le temps lui-même se fait déjouer. Je suis dans les airs de trois à quatre secondes par plongeon, mais ces quelques secondes appartiennent à un autre code. Ces trois secondes-là de flottement me paraissent souvent bien plus longues et tellement agréables. Durant ces trois secondes, il n’y a que le vent et moi, rien d’autre.

Dans mon sport, le plongeon de haut vol, chaque manœuvre a son propre numéro, un peu comme les années.
Le premier chiffre détermine la direction du départ.
2018 a clairement été, pour moi, un départ dynamique vers l’avant. J’étais assoiffée de découvrir tout ce que le vol allait me proposer.
Le deuxième chiffre représente le nombre de rotation que le plongeon comporte.
Je m’élance, enthousiaste par ce chiffre et impatiente de prendre mes repères visuels pour le compter.
Il existe aussi des chiffres pour identifier le nombre de vrilles et des lettres pour la position dans les airs.
Nous devons avoir déjà tout planifié avant de sauter et c’est grâce à ce plan bien clair, que nous sommes aptes à apprécier le vol.

2018 je m’y suis attachée, j’en ai profité, je l’ai aimé mais je l’ai aussi trouvé difficile. Elle a été parsemée d’embuches. Plusieurs fois, j’ai dû me retrousser les manches, continuer à travailler fort. J’ai dû attendre longtemps certains résultats que j’étais prête à accueillir bien avant que la vie ne me les envoie. Mais j’ai appris à mieux apprécier les étapes et les défis et puis c’est grâce à ceux-ci que 2018 fut mémorable pour moi.
2018 m’a permis d’accomplir de grandes choses. 2018 m’a bien préparé pour 2019, que j’entame avec ambition.

Je sais où je m’en vais, je me suis bien préparée pour ça. Je vais continuer à défier la gravité en la dansant dans les airs puis en savourant sa chute. Je vais aussi continuer à profiter de mon essence, les moments qui me font faire le plein d’énergie et qui me permettent de continuer à m’élancer. Ces moments-là, c’est ceux passés avec mes proches.
Je nous souhaite encore un paquet de câlins et des rires qui n’en finissent plus. Je prévois adorer chacune de ces secondes. Mes enfants continuent à m’apprendre cette sagesse, celle du ici maintenant qui me passionne tant.

Je vous souhaite une année 2019 à la hauteur de vos ambitions. Une année motivante par les objectifs que vous vous donnez et qui vous dictent votre direction. Je vous souhaite aussi que 2019 soit surprenante, une année dans laquelle vous vous permettez de saisir au vol des parcelles d’éternités où l’on oublie tout le reste et où l’on savoure le moment.

À vous tous, sincèrement, bonne année 2019.

 

 

Découvrez la routine matin de Lysanne Richard ici !