Portrait d'employée: Haivan D. | Bota Bota, spa-sur-l'eau

Bota Bota

Portrait d’employée: Haivan D.

Ce portrait s’inscrit dans une série que nous réalisons chaque mois, afin de célébrer la pluralité et l’inclusion que le Bota Bota souhaite continuer à promouvoir.

« I’m super virgo », Haivan D., coordinatrice au contenu marketing au Bota Bota et employée depuis 4 ans se moque gentiment d’elle-même.

Née à Montréal de parents Vietnamiens, elle se considère comme une introvertie aux mille passe-temps, « Je ne maîtrise aucun d’entre eux mais je fais beaucoup de choses pour le plaisir, comme la photo ou la cuisine. »

Son talent caché ? Avoir une liste prête pour n’importe quel type d’envies culinaires. « J’ai des amis qui vont m’envoyer un texto sans me dire bonjour ou me demander comment je vais pour savoir si j’ai des recommandations de restaurants. » Me dit-elle en riant. Jun I, Kazu et Luciano résident dans son top 3 des lieux à découvrir à Montréal.

En véritable Montréalaise, Haivan rassemble l’anglais et le français dans ses phrases, de façon à créer des tournures pleines de dérisions. « Je ne sais ni lire ni écrire le vietnamien, mais je le parle, » me confie-t-elle. Elle découvre le pays natal de ses parents à l’âge de 18 ans alors qu’elle y séjourne seule chez sa tante pendant un mois.

« J’avais mentionné l’envie d’aller au Vietnam sans trop y porter d’attention, mais mon père a pris cette demande au sérieux, » me raconte Haivan. Il prépare le voyage et lui donne quelques minutes pour prendre une décision. Elle découvre un endroit qui lui est familier malgré une culture et un environnement drastiquement différent de ce qu’elle connait. « J’ai vraiment aimé l’expérience mais je pense que ça aurait été encore mieux si mes parents avaient été là. J’aimerais y retourner avec eux. »

Elle partage la culture et la langue avec ses parents et son grand-père, qui, à 85 vit toujours avec sa famille. « Dans notre culture, on ne croit pas vraiment aux maisons de retraite. Il vit dans une section de la maison qui lui est dédiée, je le vois souvent. Il fait sa vie et nous faisons la nôtre. À 85 ans il est en forme pour son âge ! »

Autres articles
Psychologie
Notre maison
Non classifié(e)
Portrait d'employé : Nicolas N.
VOIR PLUS D'ARTICLES