VIVE LA RENTRéE… ET LES JOURNéES PéDAGOGIQUES!

PAR MARIE-JULIE GAGNON

-août 31, 2017-

Je suis nulle avec le quotidien. Au cours «Routine 101», je serais sans aucun doute assise avec les cancres au fond de la classe, luttant contre une envie irrépressible de me laisser glisser dans les bras de Morphée.

La rentrée scolaire et tout ce qui l’entoure a pour moi des allures de parcours du combattant.  Il faut acheter ceci et cela, du bon format et de la bonne couleur. Se procurer les manuels, faire provision de cahiers Canada et se farcir d’interminables séances d’identification des effets scolaires.  Commander les lunchs ou élaborer des stratégies pour en faire soi-même qui soient à la fois «comestibles», appétissants et pas trop redondants. Vous avez sûrement entendu parler, vous aussi, par votre progéniture, des sandwichs en forme d’animaux ou autres créations fabuleuses d’une émule de Martha Stewart qui rend les lunchs de son enfant aussi désirables aux yeux de ses camarades de classe qu’un sanglier bien dodu pour Obélix. Les parents trop «crinqués» sont aux adultes ce que le chouchou du prof est aux enfants : ils nous é-ner-vent! Comme si on était pas déjà assez stressé à essayer de décoder ce qu’est une « reliure à attaches en plastique de type Duo-Tang » et autres obscures descriptions qui se trouvent sur la liste des fournitures scolaires!

Chaque année, je suis cette mère qui colle les étiquettes sur les crayons Prismacolor la nuit précédent la rentrée. Je vis dans le déni de la fin des vacances jusqu’à la dernière seconde de la dernière minute. Mais alors que ma fille s’apprête à entamer sa cinquième année, plus question d’hyper-ventiler parce qu’il manque un cartable de la bonne couleur. Je suis parvenue à tout acheter SIX JOURS avant le jour J. Une première! Pour le reste, j’ai privilégié les achats en ligne. Histoire de m’enlever de la pression pour les lunchs, alors que le service de traiteur n’est pas encore disponible, j’ai commandé des plats cuisinés.

Malgré tout, j’avoue déjà rêver aux prochaines vacances. Pour m’aider à patienter, je compte bien venir me réfugier au Bota Bota avec ma puce lors des nouvelles matinées «Escale de pirates». Elle qui a tellement aimé m’accompagner pendant la semaine de relâche, elle pourra désormais venir plus souvent puisque les enfants à partir de 8 ans seront admis lors de certaines journées pédagogiques. Je ne serai sans doute jamais la reine de l’organisation, mais décrocher, c’est ma force!

Si l’idée vous plaît à vous aussi, voici les dates où les enfants seront admis au spa : 22 septembre, 6 octobre, 1 novembre, 24 novembre, 25 janvier, 9 février, 20 avril, 22 mai et 27 juin. Sans oublier la semaine de relâche, bien sûr!

Pratico-pratique : 

Circuit d’eaux pour les enfants à 20$ de 9h à 12h (tarification applicable pour les parents selon la grille tarifaire)

– Éveil au Yoga inclus de 9h à 9h45

– Massages de 25 minutes à 35$ pour les 8-15 ans

– Massages de 60 minutes à 80$ pour les 14-17 ans