L'usage du sauna au service de la maladie d'Alzheimer | Bota Bota, spa-sur-l'eau

Visites sans rendez-vous acceptées pour le circuit d’eaux, mais réservations fortement recommandées en période achalandée, notamment le samedi.

Soins

L’usage du sauna au service de la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer, maladie neurodégénérative chronique, suscite depuis de nombreuses années de multiples questionnements. Avec le temps, celle-ci provoque chez les personnes atteintes une détérioration de la mémoire et des capacités de réflexion. À ce jour, cette maladie est irréversible mais la recherche persiste afin de trouver des solutions. Le Dr. Planel et son équipe ont annoncé récemment une découverte qui offre une lueur d’espoir dans la noirceur de cette maladie encore peu comprise.

Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?

Français d’origine, Emanuel Planel, doctorant en neuroscience et ancien ingénieur agronome, s’est tourné vers l’étude de la maladie d’Alzheimer à la suite d’un chapitre de sa vie passée au Japon. En 2008, il obtient un poste de professeur à l’Université de Laval à Québec, et y œuvre depuis à en comprendre plus sur cette maladie.

« Alzheimer est une maladie multifactorielle, c’est pour ça qu’elle est compliquée », explique-t-il. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il n’existe toujours pas de médicament pour la soigner.

Les symptômes de la maladie d’Alzheimer sont nombreux. Parmi eux, les troubles de la mémoire, mais aussi, la désorientation ou des difficultés de communication, pour n’en nommer que quelques-uns.  

Quels sont les bénéfices de l’usage d’un sauna ?

Au Bota Bota, le sauna est un des piliers majeurs de l’expérience sur place. Première étape du circuit d’eaux, il constitue la portion « chaude » de celui-ci. À utiliser de 10 à 15 min, ses bénéfices sont nombreux.

Ses vertus antalgiques offrent un relâchement des muscles, un soulagement des douleurs et des courbatures. Sa chaleur ambiante permet notamment de garder une pression artérielle faible, et de créer une certaine sudation qui élimine les impuretés et les toxines du corps.

Les effets du sauna sur la maladie d’Alzheimer

Inspirée par de nombreuses recherches à ce sujet, l’équipe du Dr. Planel s’est intéressée à la corrélation entre la chaleur et ses bénéfices sur la maladie d’Alzheimer. Leurs expériences se sont concentrées sur des souris transgéniques qui expriment la protéine tau humaine. L’importance de la phosphorylation de celle-ci est directement liée à la gravité des symptômes de la maladie d’Alzheimer chez les humains.

C’est en imitant les effets du sauna auprès de ces souris qu’ils se sont rendu compte que les cellules tau de celles-ci subissaient une altération. Ces résultats sont venus s’ajouter à plusieurs recherches menées auprès d’humains, notamment en Finlande, en 2017.

« Certaines personnes veulent se tourner vers les saunas maisons », ajoute Dr. Planel. Il insiste cependant sur l’importance de faire ces activités de façon supervisée et réfléchie. « Chez les personnes âgées, s’il y a un début de démence, elles peuvent ne pas se rendre compte du temps passé dans un sauna, ni de la sensation de chaud ou de froid, ce qui peut amener une forme d’hyperthermie maligne. »

« Ce qu’il faut savoir, c’est que ce sont des résultats sur le long terme. » Le sauna n’est en aucun cas un remède miracle; celui-ci viendrait avant tout reculer les effets de la maladie d’Alzheimer et non pas l’irradier complètement.

Les études faites dans le passé se concentraient sur des personnes qui n’étaient pas atteinte. Aujourd’hui, certaines études sont en cours sur des personnes ayant la maladie d’Alzheimer. « Les résultats devraient sortir d’ici quelques années. On espère que ce sera positif », termine Dr. Planel, confiant.

Les autres auteurs de l’étude sont Isabelle Guisle, Geoffrey Canet, Séréna Pétry, Parissa Fereydouni-Forouzandeh, Françoise Morin, Rémi Kérauden, Frédéric Calon et Sébastien Hébert, du Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval, et Robert A. Whittington, de l’Université Columbia.

Autres articles
Bota Bota
Portrait employée : Florence C-P.
Bota Bota
Portrait d'employé: Sylvain T.
VOIR PLUS D'ARTICLES