Le mot du Capitaine: le circuit d'eaux réouvert | Bota Bota, spa-sur-l'eau

Le 7 décembre, le spa et le service de réservation téléphonique seront exceptionnellement fermés à partir de 17h.

Mot du Capitaine

Le mot du Capitaine: la réouverture du circuit d’eaux

Enfin ! C’est le premier mot qui me vient à l’esprit !

C’est une joie immense qui m’a submergé le 12 mars, à 15h00, lorsque j’ai appris que nous serions en mesure de vous accueillir à nouveau pour le circuit d’eaux. Encore une fois, l’équipage du Bota Bota a su traverser la tempête et garder le cap sur sa mission, celle de prendre soin des gens en offrant à chaque passager un temps d’arrêt parfait.

De surcroit, la réouverture sera célébrée presque en même temps que la Journée Mondiale de l’eau, qui a lieu cette année le 22 mars. Je ne pouvais passer sous silence cet heureux hasard. Cette année, le thème de la journée mondiale de l’eau est la valorisation de la ressource : qu’est-ce que l’eau représente pour vous, dans votre vie, dans votre quotidien, votre famille et votre environnement. En partageant votre amour de l’eau avec les mots-dièses #WorldWaterDay et #Water2me, et participez à la sauvegarde de cette ressource vitale pour tous les êtres vivants. Pour moi, en plus d’être essentielle à la vie, l’eau est une pure source de bonheur.

Pendant ces longs mois de solitude, l’équipage ne s’est toutefois pas ennuyé! En parallèle des soins que nous avons continué à offrir, nous avons aussi revu certains espaces intérieurs. C’est donc avec beaucoup de joie que je vous annonce aujourd’hui l’arrivée d’un tout nouveau bain vapeur au pont Promenade. Avec une fenestration abondante, des matériaux à la fine pointe et une palette de tons clairs, notre nouveau bain vapeur saura ravir vos sens lorsque vous y mettrez les pieds pour la première fois. L’ancien bain vapeur du pont Promenade a aussi été complètement repensé afin d’offrir une nouvelle salle de détente à l’atmosphère privée et enveloppante.

C’est avec ces nouveautés que j’accueillerai à nouveau les membres de l’équipage et nos passagers, qui je le sais sont impatients de retrouver leur bateau.

Employée du Bota Bota accueillant une cliente à bord