Reines des glaces : l’équipe Bota Bota – La Relève 1/2 | Bota Bota, spa-sur-l'eau

Le circuit d’eaux et le restaurant sont fermés pour une durée indéterminée, mais la massothérapie et les soins esthétiques demeurent disponibles.

Événements

Reines des glaces : l’équipe Bota Bota – La Relève 1/2

Elles sont là, prêtes à affronter le Saint-Laurent. Elles sortent par grand froid pour s’adonner à leur discipline, sans pour autant avoir froid aux yeux. Elles s’entraînent comme des forcenées, se donnent corps et âme pour que leur équipe se hisse au sommet. Elles courent, tombent, se relèvent, puis continuent dans leur formidable élan. Ensemble, elles forment l’équipage que nous soutenons et que vous pourrez voir lors du Défi canot Montréal : l’équipe Bota Bota – La Relève.

ELLES SONT :

Marianne Biron-Hudon // Barreuse et capitaine d’équipe
Étudiante en psychoéducation et joueuse de rugby à la retraite

Sarah Boudreau-Turpin // Avant tribord et responsable de la gestion d’horaire
Finissante en nutrition et joueuse de rugby du Rouge et Or

Dominique Bernard // Arrière bâbord et conductrice désignée
Étudiante en foresterie et joueuse de rugby du Rouge et Or

Anne-Sophie Corriveau // Avant bâbord et responsable de la cire
Étudiante à la maîtrise en géologie et grimpeuse (elle aime les roches)

Dominique Laliberté // Arrière tribord
Étudiante en science de la consommation et joueuse de rugby du Rouge et Or

Laurianne Ouellet // Arrière bâbord, arrière tribord et responsable d’équipe
Étudiante à la maîtrise en ergothérapie et skieuse de fond de l’équipe canadienne à la retraite

Mélisande Tardif // Rameuse (à n’importe quel poste) et barreuse
Finissante en intervention plein air et guide de rafting

Nous nous sommes entretenus avec elles, afin qu’elles nous parlent de leur sport et d’elles-mêmes.

LA NAISSANCE DE L’ÉQUIPE 
par Mélisande Tardif

Voici maintenant la petite histoire de notre équipe, qui est encore jeune : nous n’en sommes qu’à notre troisième saison en tant qu’équipe. Tout a commencé lorsque Dominique Bernard a eu le coup de foudre pour un sport qu’elle n’avait jamais pratiqué et qu’elle ne pouvait concevoir ne pas pratiquer. Elle a donc trouvé deux canotières qui avaient de l’expérience par l’entremise de joueuses de rugby : les deux étaient partantes pour faire du canot avec elle durant l’hiver. Pour compléter l’équipe, Dominique a contacté Marianne et Sarah, qui assistaient aux courses de canot à glace de Québec depuis leur jeunesse et qui ont pu intégrer l’équipe. Ce fut le coup de foudre! Après cette première saison, les filles décidèrent de créer une équipe bien à elle pour la saison 2012-2013.

Dominique, Marianne et Sarah ont donc déniché un canot, puis des coéquipières : Dominique Laliberté (une partenaire de rugby) et Anne-Sophie (une amie de longue date). Il ne fallu qu’un entraînement à ces deux sportives pour tomber en amour non seulement le canot à glace, mais avec l’équipe et l’ambiance qui y régnait. À l’époque, nous nous appelions « Cherche commanditaire ». Ce nom n’a pas fait long feu, car avant le début de notre première saison, Bota Bota, spa-sur-l’eau nous a contactées car l’entreprise désirait supporter une équipe de canot à glace en vue du retour du sport à Montréal! Quelle chance incroyable! C’est ainsi que l’équipe Bota Bota – La Relève a vu le jour!

Nous avons vite réalisé qu’il était très exigeant de n’être que cinq dans l’équipe et qu’il serait avantageux d’agrandir la famille pour se donner un peu de jeu en cas de blessure, de fatigue ou de maladie. Nous avons d’abord sollicité l’aide de remplaçantes, puis d’une sixième membre l’an dernier qui a dû nous quitter après une saison. Nous avons donc deux nouvelles recrues cette année : Laurianne et Mélisande.

LES COURSES DU CIRCUIT
par Dominique Bernard

Notre équipe participera à toutes les courses du circuit, constitué de 7 courses cette année. Pour relever ce défi, nos deux nouveaux matelots sont essentiels!

Comme chaque course possède une personnalité propre, chaque coureuse a ses courses favorites. Voici donc une brève description des courses de 2015 :
Les « jusqu’au bout » // Le Défi canot à glace Montréal et le Grand défi des glaces sont les courses favorites des coureuses n’ayant pas peur d’affronter leur tête. Ces courses étant les plus longues (en ce qui a trait à la durée et au nombre de kilomètres), elles peuvent être considérées comme les Ironman du canot à glace. Les équipes les plus persévérantes et fortes physiquement pourront accéder au podium après trois tours d’acharnement.

Les « coins de pays » // Les courses de L’Isle-aux-Coudres et de Rimouski constituent des instants forts mémorables et très rassembleurs pour les équipes du circuit. Ces deux courses qui ont lieu en région sont en effet des occasions très appréciées par les canotiers pour festoyer le soir suivant la course et aussi pour faire des road trip avec de la bonne musique!

Les « show off » // La course de la banquise est la première course du circuit. C’est le meilleur moment pour montrer aux autres équipes ce dont on est capable. On peut aussi déjà entrevoir vers quelles mains se dirigera la Coupe des Glaces. La course du Carnaval de Québec fait aussi partie de cette catégorie « plein la vue », étant donné les nombreux spectateurs et les quelques équipes surprises qui donnent au sport une visibilité internationale.

Les mystérieuses // La course de Sorel est une nouvelle course sur le circuit cette année; elle sera sans doute bien appréciée des coureuses en quête de découverte. La course de Rimouski aussi appartient maintenant à cette catégorie, puisqu’elle est devenue obligatoire sur le circuit. Pour plusieurs équipes, elle représentera donc un défi méconnu.

LES MEILLEURS RÉSULTATS DE L’ÉQUIPE 
par Sarah Boudreau-Turpin

Notre meilleur classement en tant qu’équipe est sans aucun doute notre 3e place l’an dernier au classement général de la Coupe des Glaces. C’est entre autres une 2e place à la course de Portneuf qui nous a permis de nous hisser jusqu’au top 3 de la classe élite féminine. Pour ce qui est du Défi canot de Montréal, l’équipe qui remportera cette course sera celle qui saura bien naviguer dans le fort courant Sainte-Marie, qui maîtrise la rame aussi bien que la trotte et qui possède une excellente endurance.

Avec notre troisième place et notre première places obtenues aux deux dernières courses (Rimouski et Carnaval de Québec), on met la barre haute pour Montréal!

LES ENTRAÎNEMENTS
par Laurianne Ouellet

Le type et le nombre d’entraînements par semaine varient selon les périodes de l’année. De la fin de la saison de compétition jusqu’à la mi-octobre, il n’y a pas d’entraînement directement en lien avec le canot à glace. Toutefois, au cours de cette période, chacune d’entre nous demeure active et pratique différents sports tels que le rugby, la course, le vélo, l’escalade, la randonnée, etc.

L’entraînement formel débute vers la mi-octobre. À partir de ce moment, nous nous entraînons généralement deux fois par semaine en canot sur le fleuve Saint-Laurent et une fois par semaine sur des rameurs en salle d’entraînement. Puis, une fois que le fleuve commence à geler (vers la troisième semaine de décembre), nous augmentons la fréquence des entraînements.

La période des Fêtes est un moment clé dans la préparation à la saison de compétition. Au cours de cette période, nous tentons de sortir en canot sur le fleuve tous les jours. Puis, la saison de courses débute. Une semaine typique pendant la saison de compétitions comprend généralement une sortie en canot sur le fleuve, un entraînement sur des rameurs en salle d’entraînement et un entraînement sur la banquise durant lequel nous pratiquons principalement notre technique de trotte (courir avec le canot sur la glace).

POUR LIRE LA SUITE