Le massage : un voyage en 90 minutes ou moins | Bota Bota, spa-sur-l'eau

Visites sans rendez-vous acceptées pour le circuit d’eaux, mais réservations fortement recommandées en période achalandée, notamment le samedi.

Évasion

Le massage : un voyage en 90 minutes ou moins

La massothérapeute Josianne Raymond nous explique comment le massage nous fait voyager, et ce, en moins de 90 minutes!

Il faut bien peu de temps, lorsqu’on reçoit un soin de massothérapie, pour s’évader, se sentir ailleurs. Avec l’aide de la massothérapeute Josianne Raymond, nous vous expliquons comment votre corps réagit au traitement et les raisons qui font qu’on a le sentiment de partir en voyage lorsqu’on se fait masser.

Les effets du massage sur le corps

Notre corps est conçu, à l’origine, pour réagir avec stress lorsqu’il est confronté à une situation de danger ou de survie de courte durée. Aujourd’hui, nous sommes devenus sensibles à toutes formes de stress, non seulement pour causes externes, mais aussi pour des raisons psychologiques ou émotionnelles. En recevant un massage, tous les systèmes et organes du corps sont sollicités, ce qui permet de se détendre; il est donc plus facile de se laisser aller pour se retourner vers la légèreté et le moment présent. Concrètement, c’est le système nerveux qui produira un apaisement mental et un bien-être physique par la stimulation des milliers de terminaisons nerveuses du système parasympathique. Sachant que le système nerveux est relié au cerveau, nous pouvons donc faire un lien immédiat avec l’état de stress.

C’est le système nerveux sympathique qui est utilisé en situation d’urgence comme de stress. Tout d’abord, la respiration et la pression artérielle s’accélèrent pour obtenir davantage d’oxygène et la transporter plus rapidement vers les muscles. Ces muscles se contractent, des glandes sécrètent de l’adrénaline pour les soutenir et le système digestif ralentit, économisant ainsi de l’énergie.

Lorsque le stress se dissipe, c’est le système parasympathique qui prend la relève. Ce dernier est celui qui régit le fonctionnement normal du corps en diminuant le rythme de la respiration et de la pression artérielle, en relâchant les muscles et en redémarrant la digestion.
Nous sommes de plus en plus en contact avec le stress, qui est devenu quotidien pour la plupart de nous. N’étant pas un état idéal pour le meilleur rendement de notre corps, celui-ci apprécie grandement le bien que vous lui faites par le massage, en l’amenant à un état dit « normal » qui se doit d’être à l’opposé du stress.

Le massage favorise le dépaysement

Nous sommes en constante sollicitation et nous devons toujours trouver réponse à des problèmes de tout genre; il est donc rare que l’on prenne le temps de se recueillir. En prenant le temps pour soi, que ce soit en méditant, en faisant du yoga ou bien en recevant un massage, on se le permet. En ayant une meilleure conscience corporelle de soi-même, il est plus facile de se respecter et de rester en deçà de nos limites, ou du moins de les reconnaitre davantage.

Vraiment déconnecter

Pour bien profiter de son massage et relaxer au maximum, il est important d’apaiser son esprit. Planifier son massage, tout comme on planifie un rendez-vous professionnel, nous permet d’être plus apte à se relâcher et à en profiter. Le corps l’attend et se prépare inconsciemment à recevoir des soins. Par exemple, arriver un minimum de 5-10 15 à 30 minutes avant l’heure de son massage nous permet déjà de commencer à se détendre avant même de s’étendre pour le recevoir. De plus, il est important de faire confiance à son thérapeute. Si on ne se sent pas à l’aise, la détente est moins facile. Il ne faut donc pas hésiter à faire part des besoins et préférences au thérapeute. S’il est membre en règle d’une association reconnue (au Bota Bota, tous nos massothérapeutes sont professionnellement reconnus), le massothérapeute a acquis les compétences requises pour ce métier. Son but est d’offrir le meilleur de lui-même, d’être à l’écoute de vos besoins et de vous respecter.

Une fois couché sur la table de massage ou sur un futon (pour shiatsu et Thaï Yoga), le simple fait de se reconnecter avec sa respiration aide à relâcher une grande partie des tensions.

Un exercice à faire lors de votre prochain massage

Lors de votre prochain massage, lorsque le thérapeute vous laissera le temps de vous installer seul dans la pièce, je vous propose d’expérimenter cet exercice :

  • Inspirez par le nez lentement et profondément;
  • Lorsque les poumons sont à pleine capacité, expirez par la bouche d’un souffle plus rapide et audible jusqu’au dernier souffle;
  • Faites-le 3 à 6 fois pour remarquer une différence;
  • À chaque expiration, laissez-vous aller, sentez votre corps se fondre dans le matelas et ressentez tous les muscles qui se crispent et qui se retiennent; s’étirer et se relâcher.

Bon massage et…bon voyage!