Chronique du fleuve | Bota Bota, spa-sur-l'eau

Le spa sera exceptionnellement fermé le mardi 26 octobre à partir de 20h.

Évasion

Chronique du fleuve

Ce contenu est un extrait d’une entrevue réalisée par le Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie maritime.

Portraits de femmes de l’industrie maritime

Apprenons ensemble à connaître ces femmes qui ont eu le courage et la volonté de sortir des sentiers battus et de se consacrer à une carrière maritime non traditionnelle.

« Les carrières maritimes sont extrêmement enrichissantes. Si vous envisagez cette avenue, il faut foncer et ne pas vous imposer de barrières. Les temps ont changé, les femmes ont indéniablement leur place à bord! »

À 33 ans, Catherine Lapointe cumule déjà tout près de dix ans d’expérience dans l’industrie maritime, dont presque sept ans en mer. Elle incarne sans aucun doute un modèle de succès des plus inspirants pour la relève. Titulaire d’un diplôme collégial en navigation de l’Institut maritime du Québec et également du plus haut brevet en navigation, celui de capitaine au long cours, Catherine a suivi un parcours professionnel qui commande respect et admiration.

Actuellement gestionnaire principale du service des transports chez Canada Steamship Lines (CSL), Catherine est à la tête d’un département qui gère une flotte de 20 navires, un nombre qui grimpera d’ailleurs bientôt. Compte tenu de cette expansion, les responsabilités de Catherine sont importantes et grandissantes, mais cette dernière ne semble pas dépassée par les exigences de son métier.

L’expérience de Catherine est d’autant plus complète qu’elle touche également à la navigation, un domaine pour lequel son intérêt remonte à sa plus tendre enfance. Ayant grandi dans cet univers, Catherine a toujours été fascinée par le monde maritime et par tout ce qui l’entoure. « Pour moi, c’était absolument inconcevable de ne pas faire carrière dans l’industrie maritime. Je ne me voyais pas faire autre chose! », révèle Catherine.

La passion qui l’anime lui a permis de surmonter les plus grandes difficultés et d’apprécier pleinement son métier et les souvenirs mémorables qui y sont rattachés. « Il n’y a rien de comparable à la beauté d’une nuit étoilée en mer. Un ciel comme cela, on ne peut pas en voir ailleurs. Le calme de la mer et le ciel étoilé créent une ambiance magique, un paysage saisissant… C’est tout simplement spectaculaire! », confie Catherine d’un air rêveur.

Le texte intégral est disponible au www.csmoim.qc.ca. Vous pouvez le consulter en cliquant ici