Christiane Germain sur le choix d’un hôtel | Bota Bota, spa-sur-l'eau

Le spa sera exceptionnellement fermé le mardi 26 octobre à partir de 20h.

Évasion

Christiane Germain sur le choix d’un hôtel

Entrevue avec Christiane Germain, coprésidente du Groupe Germain, globe-trotter et épicurieuse. Elle nous donne ses trucs pour choisir un hôtel à l’étranger et ce, même avec un budget restreint!

Le Hublot : Combien de temps passez-vous à voyager hors des villes où le Groupe Germain est installé?
Christiane Germain : Si je comptais mes déplacements dans l’un ou l’autre de nos établissements, je répondrais que je suis partie la majorité de l’année! Je passe environ 6 à 7 semaines par année à l’extérieur du pays ou dans des villes canadiennes où nous n’avons pas encore d’hôtels.

LH : Lorsque vient le temps de choisir un hôtel, retournez-vous dans les établissements que vous connaissez et aimez ou préférez-vous découvrir de nouveaux endroits?
CG : Ça dépend toujours du type de voyage que je fais. Si je vais dans un milieu urbain, je suis intéressée par l’hôtel, bien sûr, mais aussi par la ville où je suis. Je choisis donc un hôtel qui correspond à ce que je veux voir. Par contre, quand je vais au soleil pour me reposer, j’ai tendance à retourner aux endroits que j’aime et qui me sont familiers.

LH : Qu’est-ce qui motive vos choix lorsque vous choisissez de réserver un hôtel?
CG : Majoritairement les recommandations des gens et des lectures que je fais. Souvent aussi, je vais faire des recherches sur un hôtel lorsque quelqu’un que je suis sur Twitter le recommande. Le bouche à oreille demeure, pour moi, la référence numéro un.

LH : Quelles caractéristiques devrions-nous rechercher pour s’assurer de réserver un bon hôtel selon nos restrictions budgétaires?
CG : Le meilleur truc que je peux donner, surtout quand on a des restrictions budgétaires, est de regarder le nombre d’étoiles et l’âge de l’établissement. Si un hôtel a deux étoiles et est ouvert depuis 20 ans, il y a de fortes chances que ce soit un mauvais hôtel. S’il s’agit d’un hôtel classé deux étoiles mais qui est ouvert depuis moins d’un ou deux ans, on risque d’en avoir vraiment pour notre argent puisque l’hôtel est neuf. Aussi, plusieurs hôtels ont des prix d’ouverture alors ça vaut la peine d’essayer de nouveaux endroits.

LH : Comment fait-on pour savoir que l’hôtel qu’on réserve offre un bon rapport qualité/prix?
CG : D’abord, il faut savoir que plusieurs hôtels affichent des prix très hauts, voire démesurés, lorsqu’il y a des événements importants dans une ville. S’il y a un écart majeur entre le prix « standard » saisonnier affiché sur le site Web et le prix donné lors de la réservation, il y a de bonnes chances que l’hôtel soit surévalué et que vous n’en ayez pas pour votre argent – peu importe le prix que vous payez. Cela dit, la meilleure façon de s’assurer d’avoir le meilleur rapport qualité/prix dans un établissement est de voyager autant que possible hors des périodes de grande affluence.

LH : Finalement, quelle serait votre plus belle découverte hôtelière des derniers mois?
CG : Je n’ai pas dû aller bien loin. J’ai eu un gros coup de cœur pour l’Hôtel La Ferme à Baie-Saint-Paul. Sinon, j’ai un coup de cœur toujours renouvelé pour l’Europe et ses beaux hôtels.