Wim Hof, une méthode pour garder la tête froide | Bota Bota, spa-sur-l'eau

Visites sans rendez-vous acceptées pour le circuit d’eaux, mais réservations fortement recommandées en période achalandée, notamment le samedi.

Détente

Wim Hof, une méthode pour garder la tête froide

Pas froid aux yeux, Wim Hof. Celui qui a qui l’on doit la méthode éponyme nage depuis l’enfance dans le bonheur. Sauf que pour Wim, le bonheur est dans les eaux glacées.

On connait les vertus du parcours chaud, froid, détente, sur la circulation et le renforcement du système immunitaire. Trente secondes dans un bain à 10 degrés suffisent à activer le système lymphatique, améliorer la circulation et la libérer les endorphines véritables hormones du bien-être. L’immersion prolongée en eau glacée est quant à elle réservée aux initiés.

Les trois piliers de la méthode Wim Hof

Wim Hof en a défini une méthode reposant sur trois piliers ; des exercices de respirations, l’exposition graduelle au grand froid, et la méditation. Avec un entrainement régulier, le temps passé en eau très froide augmente. Le hollandais s’entraine depuis 40 ans et collectionne les records. En 2013, il est resté près de deux heures dans un caisson rempli de glace.

Les bienfaits de l’immersion en eau glacée

Selon Wim Hof, cette immersion extrême a des bienfaits sur l’organisme mais aussi et surtout sur le psychisme, la gestion du stress et de l’anxiété notamment. Elle combattrait aussi l’inflammation ainsi que des maladies chroniques comme Parkinson. Des thèses que la science n’a pas prouvées à ce jour.

Wim Hof a surtout démontré la puissance du mental sur l’appréhension d’un tel exercice. Car l’exploit se trouve bien là : influencer consciemment la manière dont le corps réagit, et conditionner l’esprit à appréhender un élément aussi hostile que l’eau glacée pendant plusieurs dizaines de minutes.

La méthode Wim Hof, jusqu’à Montréal

La méthode Wim Hof a déjà conquis 200 000 adeptes à travers le monde. Parmi eux, Lysanne Richard, plongeuse de haut vol habituée aux sauts du haut des falaises les plus abruptes, s’apprête à relever le défi dans les eaux du vieux port de Montréal. Un plongeon moins vertigineux que polaire alors que la température des bassins à flot ne dépasse pas 3 degrés.

Vous l’aurez sûrement déjà vu lors de notre événement phare de l’été « Plongez dans la Dérive », durant lequel elle plonge avec deux de ses collègues, du haut du bateau jusque dans le Saint-Laurent.

Pour les timorés du grelot, un court frisson dans les bains froids du Bota Bota, spa-sur-l’eau suffira !

bain froid du 3ème pont du Bota Bota

Pour en savoir plus sur la méthode Wim Hof, visitez son site internet.