Sérénité sonore | Bota Bota, spa-sur-l'eau

Visites sans rendez-vous acceptées pour le circuit d’eaux, mais réservations fortement recommandées en période achalandée, notamment le samedi.

Détente

Sérénité sonore

Tendre l’oreille pour relaxer

Cette année, il semble qu’une tendance bien-être soit en train d’émerger : la thérapie par le son. Il s’agit d’un courant qui s’inspire largement des recherches de scientifiques comme Helen Lavretsky, professeur de psychiatrie au Semel Institute for Neuroscience and Human Behavior de l’école de médecine Geffen de l’UCLA. Cette dernière affirme que l’état de méditation profonde dans laquelle les sons peuvent plonger l’esprit est susceptible d’avoir une incidence positive sur le bien-être mental et, conséquemment, sur le bien-être physique.

En effet, si certains sons peuvent contribuer à augmenter le niveau de stress que nous ressentons – celui des ongles qui égratignent un tableau noir – à l’inverse, certains autres permettent de stabiliser l’esprit – celui du diapason ou du bol tibétain, par exemple. En offrant une fréquence stable avec laquelle le cerveau peut se synchroniser, le son permet à la personne qui l’entend de passer d’un état de conscience à un autre, c’est-à-dire de plonger dans un état méditatif bénéfique pour le corps.

À la lumière de ces connaissances, certains spécialistes offrent maintenant des bains de son (sound baths). Il s’agit de séances où les vibrations de certains instruments sont mises à profit pour plonger les participants dans un état de sérénité sonore. Les plus ambitieux parlent même de guérison, en ce sens que les vibrations de ces instruments – dont le gong et le didgeridoo – agissent directement sur le système nerveux.

Les résultats? On parle généralement de perceptions accrues, de relaxation du corps et de l’esprit, ainsi que de paix interne. Le Sound Therapy Institute en Australie offre même des services qui peuvent atténuer les effets de maux tels que l’acouphène, le vertige, l’insomnie et la dépression, pour n’en nommer que quelques-uns.

Bref, voilà donc une autre belle occasion de se souvenir que les sirops et les pilules ne constituent pas les seuls remèdes aux problèmes de santé qui nous accablent parfois. Il suffit souvent d’habilement cultiver son propre bien-être. C’est ce que le Bota Bota cherche à encourager depuis son ouverture il y a maintenant 5 ans.

Passez nous voir pour cultiver le vôtre!

Sources : Active Beat, MindBodyGreen, Sound Bath Healing, Lush, Sound Therapy Institute.