Le massage signature: prendre plaisir à lâcher prise | Bota Bota, spa-sur-l'eau

Le spa sera exceptionnellement fermé le mardi 26 octobre à partir de 20h.

Détente

Le massage signature: prendre plaisir à lâcher prise

« La musique rend l’expérience du massage plus complète, déclare Annabelle Renzo. Elle permet de lâcher prise et semble accentuer la détente de façon plus profonde ». En effet, rares sont les massothérapeutes qui n’accompagnent pas leurs massages d’une trame sonore envoûtante, afin de plonger le client allongé sur leur table dans une atmosphère propice à la relaxation.

Mais Annabelle et Bota Bota ont décidé de pousser l’idée plus loin.

Imaginez : recevoir un massage hors du commun, comportant des techniques inspirées du californien, du suédois et du yoga thaï, le tout accompagné par un concert privé où la harpe est à l’honneur. Vision de rêve!

En fait, de cette vision initiale jusqu’à sa concrétisation, tout un chemin a été parcouru. Le massage signature est le fruit du travail de trois massothérapeutes et deux musiciens, qui se sont affairés à le forger au fil d’innombrables heures de création. Il s’agit d’une œuvre en bonne et due forme, chacune des composantes du projet étant complètement originale.

En effet, chacune des 37 petites pièces musicales jouées durant le massage a été composée sur mesure, après que les trois massothérapeutes affectés au projet aient chorégraphié les manœuvres de manière très précise. En fait, presque toutes : les seuls morceaux du concert n’ayant pas été composés sont ceux que la harpiste improvise sur place, accompagnés par une trame sonore soigneusement produite et montée grâce à l’aide précieuse de Vincent Cardinal du Studio Plasma.

Pour ce qui est du style musical, les receveurs du massage signature sont amenés à bénéficier de toute l’ampleur de la polyvalence d’Annabelle, elle qui mène une carrière l’amenant à passer des concerts symphoniques aux prestations de jazz sans effort (elle a même déjà accompagné Kanye West). Elle et son acolyte signent donc une ambiance où « la musique est tantôt profonde et minimaliste, tantôt moderne et rythmée, sur des rythmes lounge, indiens et improvisés » et où la harpe constitue le plus souvent l’élément central. « Depuis des millénaires, on attribue à la harpe un pouvoir thérapeutique, nous apprend la musicienne. Par sa sonorité profonde, elle permet l’abandon. »

Au-delà de la harpe et de l’accompagnement musical, plusieurs sons dans les enregistrements travaillés par Cardinal ponctuent la prestation d’Annabelle : des gouttes d’eau telles qu’entendues dans la cale d’un bateau, un bol tibétain qui fait résonner le plexus solaire et même des pas dans la neige qui accompagnent la chorégraphie développée pour le pétrissage des fessiers.

Quiconque désire s’offrir une expérience aussi bénéfique qu’unique gagnerait à se laisser tenter par le massage signature qui, sans avoir été conçu pour apaiser des douleurs précises, permet de soulager beaucoup de tensions physiques. De plus, avouons qu’il est peu commun que des soins de massothérapie soient chorégraphiés, donnés au son d’une musique originale et issus de la verve créatrice d’une harpiste de renommée internationale. Au-delà d’une étonnante expérience de thérapie vibroacoustique, il s’agit réellement d’une invitation au voyage de l’âme.

La rumeur d’un projet subséquent court en ce moment. Osons l’espérer!