Portrait d'employé : Benoit B. | Bota Bota, spa-sur-l'eau

Bota Bota

Portrait d’employé : Benoit B.

Ce portrait s’inscrit dans une série que nous réalisons chaque mois, afin de célébrer la pluralité et l’inclusion que le Bota Bota souhaite continuer à promouvoir.

Le voyage sous toutes ses coutures, c’est ce qui fait vibrer Benoit, Conseiller en développement corporatif et touristique au Bota Bota depuis 10 mois. Enfant, il s’émerveille déjà à l’idée de nouvelles destinations. « Ma grand-mère faisait beaucoup de voyages organisés et je m’amusais toujours à regarder ses photos de plages et d’hôtels paradisiaques. Elle m’envoyait des cartes postales avec des images incroyables. »

Il quitte sa Bretagne natale pour s’installer à Bordeaux, et ensuite se diriger à Paris, ville qu’il adopte en un claquement de doigts. Il y rédige son mémoire qui porte sur la communication dans l’hôtellerie de luxe. Une façon pour lui de jumeler travail et passion avec enthousiasme.

Après avoir travaillé comme journaliste pour le quotidien le plus vendu en France, Ouest France, Benoit change drastiquement de cap en intégrant le Club Med de Djerba en Tunisie. « Je ne savais pas faire grand-chose à l’époque, donc je me suis proposé comme porteur de valises », se remémore-t-il avec un sourire dans la voix. Finalement, on lui propose un poste à l’accueil. De cette année aux multiples saisons, il garde un souvenir ensoleillé, « Je me suis éclaté ! »

De fil en aiguille, il retrouve Paris, puis Montréal lorsqu’il intègre la start-up MisterB&B, un concept LGBTQ+, comme Airbnb. « Je voyageais beaucoup entre Paris et Los Angeles où la compagnie a un bureau. J’ai donc eu l’opportunité de m’installer sur la côte Est du continent pour être à mi-chemin entre ces deux lieux. »

L’amour du voyage, c’est ce qui l’a aussi mené à l’amour dans sa vie. Rencontré quelques années auparavant, il retrouve à Montréal celui qui maintenant partage sa vie. « Lors de notre première date à Paris, il m’a dit qu’il s’apprêtait à partir au Canada, il attendait ses papiers d’immigration ». Leur histoire s’arrête et reprend de plus belle, quelques années plus tard sur un tout autre continent.

Aujourd’hui, Benoit partage sa passion du voyage avec son conjoint, à travers notamment une activité cocasse : regarder les avions décoller et atterrir de l’aéroport. « C’est une sorte de bute sur laquelle se retrouvent des férus d’avions. L’ambiance y est très conviviale, c’est un super point de vue. » Il y rencontre des personnages hauts en couleurs, comme Jean-Claude avec sa chaise pliante et sa petite radio, grâce à laquelle il capte les fréquences de la tour de contrôle.

Si le Bota Bota ne vogue plus depuis bien longtemps, Benoit est heureux d’entreprendre ce tout nouveau voyage à bord, avec le même enthousiasme de ses débuts.

Autres articles
Bota Bota
Portrait d'employé: Charles D.
Bota Bota
Portrait d'emplyée: Debora T.
VOIR PLUS D'ARTICLES