L’Art de demeurer à flot : Le canot fait peau neuve | Bota Bota, spa-sur-l'eau

Visites sans rendez-vous acceptées pour le circuit d’eaux, mais réservations fortement recommandées en période achalandée, notamment le samedi.

Bota Bota

L’Art de demeurer à flot : Le canot fait peau neuve

C’est Sarah Bourdeau Turpin, l’avant tribord de l’équipe, qui a approché Phelippe Soldevila Dinan, artiste visuel. Ce diplômé de Concordia s’est ainsi fait confier l’ambitieuse mission de recouvrir le performant nouveau canot d’une œuvre unique. « Ambitieuse », parce que selon le principal intéressé, ce processus a représenté un réel défi logistique qui l’a fait sortir de sa zone de confort.

Cependant, ce peintre en a vu d’autres, lui qui a fait danser son pinceau sur des camions, des voitures et des conteneurs au cours de sa carrière, sans parler de ses nombreuses murales. Après avoir pris part à une sortie sur le fleuve avec l’équipe, il s’est donc lancé dans cet extravagant projet avec un enthousiasme débordant.

« J’ai exploité les grandes courbes et les longues lignes droites du bateau pour lui donner une allure vive et confiante, explique-t-il. Pour qu’il ait un caractère positif, j’ai utilisé beaucoup de couleurs vives. Mon but était de créer quelque chose qui donne de l’énergie à l’équipe à bord. »

Le résultat est fameux : une œuvre abstraite truffée de belles nuances qui ne manquera sûrement pas d’avoir l’effet escompté sur la motivation de l’équipe.

Phelippe tient à remercier Flippytan, Gael et Patrick, ainsi que l’équipe logistique affectée au projet pour leur aide dans ce processus créatif.